Son histoire

L’initiative de la fondation revient au Chanoine Delattre, curé de Louvroil en 1936 qui mit à disposition son église provisoire et son presbytère en faveur du Diocèse pour en faire une école.fic 50 teophile
Monseigneur Cholet, Archevêque de l’époque, accepta sa proposition et nomma l’Abbé Théophile Legrand à la tête de l’établissement.

 


Ce qu'elle fût
anc1 anc2 anc3 anc4
                    
Cérémonie officielle : Théophile LEGRAND

cerem3Le vendredi 14 décembre 2007 à 18h30, s'est déroulée une cérémonie pour les 70 ans de la création de l'école.
Pour l'occasion, Monsieur DUPONT a retracé les grandes étapes de l'évolution de l'établissement.
Un peu d'histoire : c'est en 1937, à la demande des industriels, que l'abbé Théophile LEGRAND, créa l'école d'apprentissage de Louvroil. Il trouva un sérieux appui auprès de la chambre patronale et surtout un appui matériel des industriels du bassin, et de Louvroil en particulier. Il mit toute son énergie au service de son développement et dès le début gagna la confiance des élèves dans un esprit de famille, rendant le lieu et le travail agréables à tous. La première promotion comptait 25 apprentis. Deux bâtiments les accueillaient dont l'ancienne église de Louvroil, où sont actuellement installés les services administratifs du lycée. Que d'évolutions depuis ! Que ce soit sur le plan humain, technologique et matériel.
C'est sous l'impulsion des supérieurs et directeurs qui se sont succédés : l'abbé Legrand, l'abbé Demaël, l'abbé Droulers, L'abbé Duquenoy, Christian Hoquette, Guy Schrefheere , que l'établissement s'est fortement cerem1développé avec un savoir faire très apprécié et reconnu par les entreprises du bassin Sambre-Avesnois. De fortes évolutions du point de vue des formations, puisqu'à dominante mécanique avec des CAP, BP, BEI tourneur, fraiseur, ajusteur, soudeur, dessinateur, il a fallu s'adapter aux différentes mutations qu'a connues le monde industriel, notamment ces vingt cinq dernières années, avec l'arrivée des technologies nouvelles.
De nouveaux domaines ont vu le jour : l'électrotechnique, l'électronique, l'automatisme, la maintenance et récemment les arts appliqués. De 25 apprentis à la création, l'établissement compte maintenant 460 élèves avec un encadrement de 75 personnes. Il a été rappelé toute l'importance de la formation pour l'insertion des jeunes et l'esprit familial qui règne dans l'école, qui en fait sa force, qui vient de sa source même, de l'esprit insufflé par son fondateur.


cerem4
Monsieur DUPONT a annoncé officiellement le nom qui sera désormais donné au lycée :
Théophile LEGRAND
.
L'événement a rassemblé des personnalités de tout horizon : notamment Monseigneur François GARNIER, Archevêque de Cambrai, qui a rappelé le caractère propre de notre établissement et a présenté le fondateur de l'école.
Madame Annick MATTIGHELLO, maire de Louvoil, Conseillère Régionale  est intervenue sur l'importance des écoles dans la commune et leur rénovation, les jeunes étant une des préoccupations  premières de la municipalité. Elle a rappelé les relations entretenues entre l'établissement et la commune depuis de longues années. En sa qualité de Conseillère Régionale, elle a précisé l'investissement financier octroyé par la Région pour la construction de notre nouveau bâtiment.cerem2
Ce fût également l'occasion d'inaugurer la nouvelle construction. Monsieur Jean GOUTIERRE, président de l'organisme de gestion, a soulevé l'importance de l'amélioration du cadre de vie afin de valoriser l'accueil pour le bien être des jeunes. La mise en oeuvre du projet éducatif a pu se concrétiser grâce à l'appui de nos différents partenaires, remerciés lors du discours. Il a également insisté sur le rôle de la formation de nos jeunes et leur insertion dans les entreprises.